L’optimisme, un pari avantageux

J’aime beaucoup cette phrase lue dans le magazine Inexploré. Elle est de Philippe Bobola, docteur en biologie formé à la psychanalyse. Il ajoute : « Si le monde me révèle que j’avais raison d’avoir de l’optimisme, tant mieux. Et si jamais le monde révèle mon erreur, j’aurai mené une vie meilleure. »